Abonnez-vous maintenant

* Vous recevrez les dernières nouvelles et mises à jou

Trending News

Blog Post

Sadek Sellam: le trafiquant des contes pour régler des comptes.
Sadek Sellam: le nouveau Maitre de Nicolas Beau dans la désinformation contre l’Algérie et contre la communauté musulmane en France non islamiste
Biographies

Sadek Sellam: le trafiquant des contes pour régler des comptes. 

Sadek Sellam le mercenaire de Mondafrique, le chaouch de Nicolas Beau, dans sa guerre contre l’Algérie et contre la Grande Mosquée de Paris

———–

Messadek et Sadek : un couple qui viole la vérité et accouche de la rancune !

Il y a deux points communs entre Elhocine Messadek et Sadek Sellam :

A/        Les deux ont été salariés par l’institut Ghazali qui dépend de la Grande Mosquée de Paris, tout en continuant à cracher dans la soupe, à essayer de salir cette même mosquée.

B/        Les deux sont devenus des mercenaires de Mondafrique, des chaouchs de Nicolas Beau qui pratique le chantage à l’information contre l’Algérie

Mais contrairement à Messadek, Sadek était autrefois, jadis devrions-nous dire, un véritable intellectuel et un très bon chercheur. Il a publié en 1987 L’Islam et les Musulmans en France, puis en 1989 Être Musulman aujourd’hui, puis en 2006 La France et ses musulmans, chez le grand éditeur Fayard.

De la recherche historique à la recherche hystérique de bouc-émissaires à sa déchéance.

Né en 1950, il était très connu et respecté dans les années 80. Il a notamment présenté Connaître l’islam, une émission dominicale diffusée sur France 2, de 1983 à 1990. Il a été éjecté de cet émission car il était un grand zélateur des islamistes du partis algérien dissous, FIS, Front Islamique du Salut, raison pour laquelle il est souvent de la chaine Magharibiya.

Malheureusement, depuis 15 ans, Sadek Sellam a déserté les cercles scientifiques pour plonger dans le marais des intrigues. Autrefois historien sérieux même sans diplôme, son cerveau est devenu un capharnaüm du cafard hypnotiseur et sa raison d’être un tricoteur des histoires à dormir debout.

Aigri et frustré d’avoir raté sa vie, surtout professionnelle, il digère mal son crépuscule et gère sa vieillesse en réglant de vieux comptes, avec ses dons de bon bonimenteur.

De la haine contre Hafiz et Benchikh à la haine contre l’Algérie.

Dans les années 2000, il a commencé par attaquer Chems Eddine Hafiz et Ghaleb Benchikh, qu’il déteste car ils l’ont éjecté de l’émission dominicale sur France 2 autour de l’islam  
Puis, il a déversé sa haine contre la mosquée de paris, dans laquelle il n’a pas pu obtenir un titre de directeur scientifique ou de Conseiller du Recteur,
Puis, il a vomi sa rage contre l’Algérie dans laquelle il n’a pas pu être le nouveau Malek Bennabi, ni le Tariq Ramadan des islamistes algériens.

Dorénavant, il prend le pseudonyme de Louise Dimitrakis pour « signer » des articles qui ne font que « saigner » la vérité avec l’étendard de vouloir la rétablir, en déversant des accusations empêtrées dans des haines toxiques, en répandant des mystifications enchevêtrées avec quelles informations historiques : un panaché enivrant qu’il recycle et répète depuis plusieurs années.

Homme de main (de plume) de Victor Ghaleb Benchikh.

Depuis plus d’un an, dès qu’il a appris la désignation de Ghaleb Benchikh par Saïd Bouteflika pour remplacer Dalil Boubakeur comme recteur de la GMP, il s’est rapproché de cet ancien ennemi tel un quémandeur des croyants, il s’est rabiboché avec lui jusqu’à devenir son nègre des coups-bas rédactionnels, jusqu’à devenir le défenseur avide de l’alliance entre la Fondation de l’Islam de France (qui dépend de l’Etat français) et la Ligue Islamique Mondiale (qui dépend de l’Etat des Saoud): deux institutions qu’il a tant attaquées.

De Gaulle disait que « la vieillesse est un naufrage », mais quand elle est animée par la rage, elle donne irrémédiablement lieu à la liesse stupide et putride d’un détraqué.

Related posts