Abonnez-vous maintenant

* Vous recevrez les dernières nouvelles et mises à jou

Trending News

Blog Post

Les musulmans en France. Courants, institutions, communautés : un état des lieux, de Bernard GODARD et TAUSSIG Sylvie
Les musulmans en France. Courants, institutions, communautés : un état des lieux, de Bernard GODARD et TAUSSIG Sylvie
Actualités

Les musulmans en France. Courants, institutions, communautés : un état des lieux, de Bernard GODARD et TAUSSIG Sylvie 

Éditions Robert Laffont, Paris, 2007, 454 p.

Résumé

Les sept parties de l’ouvrage dressent un état des lieux de l’islam en France (sur ce sujet, se référer aux ouvrages de Leïla Babès ; Alain Boyeret Jocelyne Cesari) qui s’inscrit à la fois dans la modernité, la mondialisation et dans un espace laïc et républicain particulier, suivant des modalités complexes et changeantes. Les deux premières parties posent deux questions sur les musulmans en France : combien sont-ils ? Qui sont-ils ? les auteurs exposent les méthodes de calcul donnant lieu à des estimations controversées distinguant les « musulmans sociologiques » et les « professants », expressions recouvrant des attitudes très diverses.

Les musulmans se réclament d’une grande diversité de courants composant une « alchimie complexe » (p. 35). À côté de l’islam traditionnel, réformiste (Frères musulmans, Tabligh…), les nouvelles tendances se multiplient, oscillant entre manifestations éthiques (revendication de produits halâl), ethniques (« business ethnique »), culturelles (rap, théâtre islamiques…), mais aussi salafisme, soufisme, « islam libéral ». Malgré la difficulté qu’il y a à bien identifier et à dénombrer « l’objet mosquée » (p. 130), la troisième partie présente une estimation des lieux de culte suivant leur taille et leur répartition régionale.

Les cadres de l’islam (4e partie) se diversifient : imâms, prêcheurs-animateurs, conférenciers, « prêcheurs cathodiques » (p. 140). L’islam en France s’institutionnalise à travers une jeune institution mise en place en 2003, le CFCM (5è partie). Au quotidien, l’islam en France s’inscrit dans la modernité (profusion de sites sur le web, de chaînes paraboliques..). Il est présent à l’école, dans les prisons, à l’armée, à l’hôpital et se manifeste aussi dans la demande de carrés musulmans (6è partie).

Pour les auteurs, les rapports entre l’islam et le terrorisme mis à jour en 1995 (affaire Kelkal) ne concernent qu’une infime minorité de musulmans vivant en France mais le djihadisme peut attirer des jeunes à la dérive ou se considérant comme victimes de discriminations et d’exclusion (dernière partie).

Qualités

  • Une enquête sociologique ayant eu accès à des sources d’accès difficile (enquêtes et statistiques du ministère de l’Intérieur sur les lieux de culte, les réseaux, les convertis, les « nouveaux acteurs » prêcheurs  et conférenciers, « imams du web », etc. (4è partie). L’étude s’appuie aussi sur une bonne connaissance des milieux musulmans, des personnalités et sur les études récentes de Franck Fregosi, Vincent Geisser, Mohsen Ismaïl, Farad Khosrkhavar…
  • Un panorama des « nouvelles tendances » apparues depuis les années 1980 qui met en avant les conflits entre jeunes générations « décomplexées » (p. 69) et les cadres anciens ; les formes de mobilisation (solidarité avec la cause palestinienne) le caractère « éthique » plus que doctrinal de la revendication de consommation halâl.
  • L’islam et l’École (6è partie) : un état des lieux sur les conséquences de la loi sur les signes religieux fondé sur le rapport de l’inspecteur général Obin (juin 2004) qui dresse un tableau sévère des « dysfonctionnements » liés aux revendications de type religieux notamment sur la progression du fondamentalisme islamique. Cependant peu de projets d’établissements musulmans ont pu être menés à terme, surtout en raison des difficultés de financement.
  • Les annexes (prés de la moitié de la publication avec plus de 200 pages) présentent un utile dictionnaire biographique de personnalités musulmanes, d’intellectuels français contemporains. Un précieux « index-glossaire » des signes et notions, des tableaux sur les lieux de culte (1230) par région, recensés en 2005 pour les élections au CFCM.

Related posts