Abonnez-vous maintenant

* Vous recevrez les dernières nouvelles et mises à jou

Trending News

Blog Post

Le salafisme d’aujourd’hui, de Samir AMGHAR
Le salafisme d’aujourd’hui, de Samir AMGHAR
Actualités

Le salafisme d’aujourd’hui, de Samir AMGHAR 

Michalon Éditions, Paris, 2011, 283 p.

Résumé

Le salafisme d’aujourd’hui. Mouvements sectaires en Occident est un ouvrage socio-politique qui étudie les règles et les fondements de la doctrine religieuse salafiste et son essor en Europe et en Amérique du Nord depuis les attentats du 11 septembre 2001. Il comporte cinq chapitres :

Quiétistes, politiques et révolutionnaires : la galaxie salafie définit le salafisme comme une mouvance du hanbalisme composée d’un ensemble de petits groupes autonomes dont la spécificité principale est la quête de l’islam originel, l’islam primitif. Il est question d’une croyance fondamentaliste et littéraliste qui préconise le retour aux sources primitives de l’islam : le Coran et la Sunna. La mouvance salafiste est très hétérogène. Elle comprend trois groupes ou tendances :

  • les salafistes quiétistes qui conseillent une éducation religieuse fondamentaliste et la purification de l’islam,
  • les salafistes politiques qui prônent la création de partis, de syndicats et d’associations afin d’accéder au pouvoir,
  • les salafistes révolutionnaires qui mettent l’accent sur le djihâd dans sa dimension de lutte armée.

Les mythes politiques fondateurs du salafisme sont essentiellement le retour aux préceptes des trois premières générations de l’histoire de l’islam et l’unité doctrinale de la communauté salafiste.

Devenir salafiste : processus de qualification religieuse et choix volontaire examine les modes de recrutement de la mouvance salafiste. Il s’agit d’abord d’une propagande de masse ; on insiste sur la revalorisation de l’identité de jeunes stigmatisés à cause de leur couleur de peau et/ou de leur catégorie sociale ; la prédication est assurée par un « leader » charismatique (p. 115).

Communautés d’élection et aristocratie religieuse expose les caractéristiques/dynamiques majeures du salafisme. Il s’agit d’une volonté d’incarnation de l’islam authentique ; une stigmatisation des autres expressions islamiques ; une pratique religieuse intensive ; et, pour les salafistes révolutionnaires, un mode opératoire secret.

Protestation et rapport négatif au monde observe les trois degrés de l’opposition salafiste vis-à-vis de l’Occident : de l’indifférence des salafistes quiétistes aux sociétés européennes et nord-américaines et à leurs réformes sociales, à la contestation par les salafistes politiques du système politique occidental jusqu’à la lutte armée des salafistes révolutionnaires.

Qualités

  • Une analyse pertinente de la doctrine salafiste et de son mode de socialisation. De type sectaire, celui-ci prône une dynamique politique, militante et révolutionnaire dont le but est de réislamiser les sociétés musulmanes en Occident.
  • L’apport de l’annexe 1 qui retrace les aperçus biographiques de vingt-quatre acteurs salafistes en Occident, et qui montre l’élaboration de leur itinéraire ainsi que l’étendue de leur « territoire » d’action.

Related posts